Une histoire d’amour | Alexis Michalik

Un voyage sincère du rire aux larmes

Le succès et le talent d’Alexis Michalik ne sont plus à prouver. Celui qui est à l’origine d’Edmond, du Cercle des illusionnistes, du Porteur d’histoire, et qui mettra en scène en septembre prochain la comédie musicale Les Producteurs, au Théâtre de Paris a encore frappé.

Une histoire d’amour nous partage la vie de Katia, une jeune femme à qui la vie n’a pas fait de cadeau. Souvent blessée en amour, lorsqu’elle rencontre Justine, hétérosexuelle qui se découvre un amour pour la jeune femme, elle la met pourtant en garde, son cœur est fragile et elle s’attache vite, elle ne peut pas laisser de place à une simple expérience sexuelle. Sa mère étant décédée très jeune d’une maladie héréditaire, elle se doute que ses jours sont comptés et qu’elle devra un jour faire face au cancer. C’est ainsi que leur histoire d’amour débute. Puis Justine veut un enfant, les deux tentent une insémination artificielle, c’est Katia qui réussi, elle portera Jeanne, dont le père est anonyme. Seulement, quelques jours avant sa naissance, Justine, qui ne supporte plus de ne pas porter cet enfant, tombe amoureuse d’un homme. Elle laisse Katia seule avec cet enfant qu’elles avaient désiré à deux. Douze ans plus tard, Katia va mourrir. Il lui faut trouver un tuteur pour sa fille, et la seule option semble être son frère William, écrivain dépressif et dépendant à l’alcool suite au décès de son épouse, qui hante son esprit tel un fantôme, qui le maintient en vie et le tue.

JENPENSEQUOI

Quelle réussite. L’écriture d’Alexis Michalik, à la fois énergique et profonde, galope et ne laisse pas de place à l’ennui. Les décors s’enchaînent dans une fluidité remarquable, les personnages parcourent le temps sous nos yeux. Les premières pierres sont posées. Très rapidement, l’auteur et metteur en scène nous a fait parcourir 2 années de dramaturgie. Puis vient le noeud dramatique, la temporalité s’arrête et s’étire. Et c’est ça la force de cette pièce. Tel un virtuose, Alexis Michalik joue avec notre conscience, nous donnant les clefs essentielles à la construction d’une histoire, le tout avec légèreté et humour, avant de nous poignarder en plein cœur. Circassien des mots, il nous fait passer du rire au larmes avec finesse et fluidité.

Les comédiennes, Pauline Bression, Juliette Delacroix, Marie-Camille Soyer, sont justes, sincères et vraies. Et c’est également la force de cette création. En choisissant une thématique connue de tous les spectateurs, l’auteur et metteur en scène nous dévoile une parcelle de vie où fiction et réalité se confondent pour n’être plus qu’un. Alexis Michalik est également sur scène dans le rôle de William qu’il interprète parfaitement. Le rôle de Jeanne est quant à lui interprété par trois jeunes filles en alternance : Lior Chabbat, Violette Guillon et Amélia Lacquemant.

Ne tardez plus, les salles sont pleines et des sièges ont été ajoutés sur les côtés de la scène pour répondre à la forte demande, et on comprend pourquoi !

Encore une fois, la plume d’Alexis Michalik m’a séduit.

_______________________

Une histoire d’amour – La Scala Paris > 31 mai 2020

https://lascala-paris.com/programmation/une-histoire-d-amour/